11 Septembre 2016

Gaia, 14 septembre, notez cette date !

Le 14 septembre 2016, 1000 jours après le lancement du satellite GAIA par Soyouz, l'ESA et le Consortium Européen DPAC (Data Processing and Analysis Consortium) vont livrer le 1er catalogue des données de la mission GAIA .

Gaia est conçu pour dresser la carte de plus d’un milliard d'objets de notre Galaxie et fournir notamment leurs positions, parallaxes trigonométriques (distances) et mouvements à un niveau d'exactitude sans précédent, bien en dessous d’une milliseconde de degré. Que de chemin parcouru depuis les quelques millions d’objets célestes recensés par la mission Hipparcos (1989-1993) et rassemblés dans 2 catalogues.

En orbite autour du point de Lagrange L2, situé à un million et demi de km de la Terre, sur l’axe Soleil - Terre, GAIA accompagnera le mouvement de la Terre autour du Soleil pendant 5 ou 6 années, soit jusqu’en 2018-2019. Chaque objet sera observé environ 70 fois au cours des 5 années de mission, mesurant ainsi les variations de position et de luminosité des objets observés au cours du temps.

Les résultats seront publiés sous la forme de catalogues intermédiaires successifs (Gaia Data Release = Gaia DR), jusqu’au catalogue définitif en 2020. Le traitement complexe des données recueillies est effectué par le DPAC :  consortium européen auquel collaborent environ 450 scientifiques et ingénieurs de 25 pays européens et dans lequel le CNES joue un rôle majeur au côté de nombreux laboratoires du CNRS.

Ce 1er Catalogue, le "Gaia DR1", comprendra les positions et magnitudes d’environ un milliard d'étoiles, reposant sur des observations faites entre le 25 juillet 2014 et le 16 septembre 2015. Pour un sous-ensemble d’environ 2 millions d’étoiles brillantes en commun avec les catalogues existants (Hipparcos et Tycho-2,appelé TGAS  pour Tycho-Gaia Astrometric Solution),  le catalogue fournira les 5 paramètres astrométriques : position, parallaxe et mouvement propre, avec une précision inédite. Seront aussi publiées les données photométriques des étoiles de type RR Lyrae et Céphéides (utilisées comme balises pour les distances à plus grande échelle dans l’Univers), observées de très nombreuses fois pendant la période de balayages répétés des Pôles Écliptiques. Le prochain catalogue (Gaia DR2), encore plus complet et précis, est prévu au dernier trimestre 2017.

Pour en savoir plus

Publié dans :